Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par

Incapacité du choix ou incapacité d’aimer ?... David est dans le sud de la France. Giovanni va mourir, condamné à mort. Dans un récit à la chronologie inversée, David fait l’anamnèse de sa vie. Dans le Paris de l’après-guerre, ce jeune américain fréquente les clubs gays, avec Jacques, un homme riche et âgé. Désargenté, il profite de la générosité de ce dernier tout en réprouvant ses choix de vie. David est fiancé à Hella, en vacances en Espagne. C’est dans un de ces clubs qu’un soir il fait la connaissance de Giovanni, un serveur italien. Naissent alors des sentiments contradictoires, entre attirance, angoisse et peur. Mais Giovanni le révèle à lui-même, et la chambre de bonne de ce dernier abritera leur amour. Cependant, David n’assumera jamais cette attirance masculine par peur de la condamnation morale. L’histoire d’amour entre les deux amants ne franchira jamais les murs de la chambre, David n’assumant jamais ses préférences masculines, rappelant même les injonctions paternelles à « être un homme, un vrai ».
Figure majeure de la littérature américaine, James Baldwin est aussi un activiste marquant du 20e siècle, grande voix des luttes pour les droits civiques de la population noire. Sa vie fut une vie de rébellion, face à la double peine d’être noir et gay dans une Amérique homophobe et raciste. Il est intéressant de contextualiser la sortie du roman écrit en 56 : les homosexuels américains avaient été accusés de livrer le pays aux communistes pendant le maccarthysme et le rapport Kinsley - qui montrait combien l'homosexualité était répandue chez les Américains - avait fait scandale.
On retrouve dans ce récit introspectif aux accents autobiographiques les thèmes baldwiniens : rejet des conformismes, plaidoyer humaniste et difficulté d’assumer ses préférences en les cachant sous le masque d’une identité sociale. Considéré comme un roman majeur de la littérature homosexuelle, il est aussi la photographie d’une époque à l’aide de descriptions précises mais qui n’alourdissent en rien l’histoire… une histoire d’amour tragique ? Torturée et tragique sans aucun doute, émouvante sous bien des aspects. Mais est-il plus question d’amours contrariées et réprouvées que d’incapacité à aimer ?
C’est une douce mélopée que ce roman à l’écriture élégante.

S..

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article