Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par

Wei-Tong habite à New-York avec son boyfriend Simon. Tous deux vivent des jours parfaitement heureux dans un quartier cossu de la ville, malgré le regard assez hostile de certains voisins. Mais le danger vient d'ailleurs. Les parents de Wei-Tong, chinois vieillissants vivant à Taïwan, n'ont qu'un seul espoir : marier leur fils et assurer ainsi la pérénnité de leur nom.  Le jeune homme n'a jamais imaginé pouvoir faire son coming out, face à ce père ancien général de l'armée chinoise et une mère aimante certes, mais pétrie, comme son mari, de culture traditionnelle. Ainsi, régulièrement, la mère propose à distance à son fils de lui présenter de potentielles épouses recrutées par l'intermédiaire d'une agence matrimoniale. Et le fils joue le rôle du prétendant jamais comblé, trop difficile sans doute, mais bien sûr toujours de bonne foi.

Explorant le choc que constitue cette rencontre en tradition et "modernité" à l'occidentale autour des identités sexuelles, pour ces familles vivant entre deux cultures, le film explore les stratagèmes mis en place par le jeune gay pour entretenir l'illusion, jusqu'à imaginer un mariage blanc qui permettra à une amie sans papier de devenir à son tour américaine, tout en comblant leurs familles respectives. Mais bien sûr, tout ne se passe pas comme prévu. Pour faire bonne figure, la future mariée vient habiter chez le couple gay, ainsi que les parents de Wei-Tong fraîchement arrivés de Taïwan, ravis de découvrir leur future belle fille, mais un peu étonnés tout de même de voir que leur fils habite toujours en co-location. De dissimulations en mensonges et facéties, le mariage, envisagé comme une simple formalité par Wei-Tong, se transforme, sous la pression de familles traditionalistes, en agapes à la chinoise et s'avère catastrophique pour tout le monde.

A moins que... A moins qu'il ne permette aux parents de pouvoir affronter la vérité ?

Le film, tourné en 1993, parle bien sûr de l'absurdité de la pression sociale, de cette attente des familles en vue de se conformer au modèle majoritaire et traditionnel, de cette difficulté pour des gays qui ne se cachent pas à New-York de pouvoir avouer leur homosexualité dans d'autres sphères de la vie sociale, et notamment dans la sphère familiale. Garçon d'honneur évoque cette double-vie qui caractérise le quotidien de la plupart des homosexuels encore aujourd'hui, une vie relativement dorée pour Wei-Tong et son amoureux, qui ne sont, heureusement pour eux, pas contraints de vivre dans la totale clandestinité, comme c'est le cas encore aujourd'hui dans de nombreux pays sur notre belle planète.

G.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article