Publié par

Camille aux papillons de Mary Wenker, aborde la transphobie dans la sphère publique chez les très jeunes enfants.
Camille, assignée garçon à la naissance, répond invariablement « Je suis une fille » lorsqu’on lui demande qui elle est. Son entourage familial est compréhensif et bienveillant mais elle subit moqueries et ostracisme à l’école.
Le soir, dans la solitude de sa chambre, lorsque l’angoisse la saisit, un papillon vient se poser sur son épaule et l’emporte sur ses ailes pour lui faire découvrir la diversité du monde, diversité faite de la somme d’unicités. Dans ce rêve éveillé, elle rencontre les Muxhes, communauté mexicaine qui se définit du troisième sexe, ou encore les élèves d’une école en Suède où les enfants agenres ou fluid gender sont reconnu.e.s dans leur identité. Camille décide de raconter son rêve en classe, et ce qu’elle ressent face aux propos et attitudes transphobes de ses camarades. Ce témoignage libèrera la parole de toustes et mettra en lumière les discriminations dont peuvent être victimes les enfants (grossophobie, transphobie, le « roucisme »…)
Cet album aborde avec sensibilité la question de la transidentité chez les jeunes enfants et il est un formidable outil sur la diversité qui ne se limite pas aux questionnements de Camille. A chaque page, une question simple est posée au lecteur, une ouverture au dialogue et à l’expression de ses émotions, ressentis, besoins ou encore peurs. Un album à lire et relire à des âges différents pour aider à la construction de soi.
On appréciera également le trait sensible des illustrations d’Amélie Buri

S..

#BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article